Un Frigidaire et nous serons heureux !

14,22 €

Aurélie Brayet
Format 14,8x21 cm / 240 pages

Télécharger la fiche ouvrage

Version choisie :
Quantité

Nous avons tous en tête ce célèbre refrain de la Complainte du Progrès de Boris Vian. Objet de désir, témoin emblématique de la société de consommation, le réfrigérateur est aujourd’hui un objet ménager indispensable. Si aujourd’hui le taux d’équipement des foyers français en réfrigérateur dépasse les 98 %, seuls 7,65 % des français en possédaient un en 1956. En un peu plus d’un demi-siècle, ce « brave frigo » a envahi nos cuisines. Ce « frigo », que nous ne voyons plus, objet d’attention des constructeurs et de désir pour des millions d’hommes et de femmes dans les années 1950, a pourtant été pensé par de grands noms du design. Cet invisible-indispensable est aussi un symbole de notre société : ventre de la société de consommation, facteur-symptôme de la crise environnementale, œuvre d’art au musée...Objet technique, culturel et social complexe fortement marqué par l’esprit des Arts ménagers, le réfrigérateur se singularise parmi les autres objets qui peuplent nos cuisines. L’histoire du réfrigérateur, technique, sociale et culturelle traverse les époques, raconte celle des familles, des nations et finalement la « grande histoire », c’est aussi la chronique d’une grande aventure, voire d’une « guerre », scientifique et technique : celle de la conquête durant le XIXe siècle par les chercheurs, de solutions pour améliorer la production de froid avant de la rendre accessible à tous au XXe siècle.

Références spécifiques

isbn
979-10-91901-34-5