Pierre Biétry (1872-1918)

13,27 €

Du socialisme au nationalisme, ou l’aventure du leader des Jaunes à la Belle Époque Christophe
Maillard Christophe Maillard

Format 16x22 cm / 206 pages

Télécharger la fiche ouvrage

Version choisie :
Quantité

Pierre Biétry (1872-1918) est un personnage oublié de la vie politique et syndicale de la Belle Époque. Originaire de l’Est de la France, ce simple ouvrier horloger devient un ardent polémiste républicain radical avant de rejoindre le monde socialiste et syndical. Figure de proue des grandes grèves de la région de Belfort-Montbéliard en 1899, il rejoint en 1901 le mouvement syndical jaune après son exclusion des rangs socialistes. C’est le début d’un parcours qui le mène sur les bancs de la Chambre des Députés (1906-1910) et fait de lui un infatigable promoteur du propriétisme et de la cogestion entre les patrons et les ouvriers. Défenseur d’une nouvelle théorie sociale et politique incarnée dans les idéaux jaunes, Pierre Biétry combat ardemment le socialisme, et devient vite la bête noire du monde ouvrier, maniant aussi bien l’antisémitisme que le nationalisme pour mobiliser les masses populaires et réformer la société française. Finalement, il échoue et meurt en Indochine en 1918. Tout en dressant un portait inédit du personnage, Christophe Maillard dépasse largement le cadre de la biographie, pour aller dans un premier temps à la rencontre du mouvement jaune, un courant syndical quelque peu délaissé par les historiens. Dans un second temps, sortant du seul champ syndical, il aborde avec force la dimension politique du personnage, qui, conforté par son mandat parlementaire de 1906, s’engage sur un chemin de crête entre national-socialisme et socialisme-national, une subtilité dans l’ordre des mots qui recouvre un réel questionnement. Préface de Pierre Lamard, professeur des universités, UTBM. Cet ouvrage a bénéficié du soutien de l’IUFM de Franche-Comté, école interne de l’Université de Franche-Comté.

Références spécifiques

isbn
978-2-914279-74-1